Marché public : Tout savoir sur le BPU !

Partager cet article

Bordereau de prix unitaire

Qu'est ce qu'un BPU ?

BPU signifie bordereau des prix unitaires. C’est un document utilisé dans les marchés à bons de commande qui liste les prix unitaires d’un marché. Dans le BPU, nous retrouvons les prix unitaires de chaque service, produit ou fourniture décrit dans le cahier des charges (CCTP). L’acheteur établit la trame du BPU et le transmet avec les autres documents du marché (CCTP, règlement de consultation, DPGF, DQE etc.) lors du lancement de la consultation.

Le BPU est une des annexes de l’acte d’engagement. Il est donc contractuel. En général le BPU est un document qui vient en complément du DPGF. Si vous souhaitez en savoir plus sur le DPGF, nous avons un article qui explique comment élaborer un DPGF.

Pour comparer les BPU des différents candidats, l’acheteur va s’appuyer sur le DQE qui est le détail quantitatif estimatif. Les quantités du DQE sont alors multipliés par les prix unitaires du BPU transmis par les sociétés candidates. Le total correspondra au montant estimé du marché. Grâce au DQE, il sera donc possible pour l’acheteur de comparer les prix unitaires proposées par les sociétés candidates et identifier le BPU qui offrira les meilleurs prix dans l’ensemble.

Le DQE a aussi pour rôle d’aider les sociétés candidates à la consultation de former leurs prix unitaires en tenant compte des estimations des quantités du futur marché. Notons toutefois qu’il s’agit simplement d’estimations et que les volumes ne sont pas toujours assurés. En conséquence, nous vous préconisons de ne pas faire de BPU avec des prix cassés en espérant que les volumes futurs du marché soient plus élevés.

Pourquoi le DQE et BPU sont séparés ?

En effet, il serait plus simple d’avoir qu’un seul document qui regroupe les quantités et les prix unitaires. Mais dans les habitudes des acheteurs publics, ces deux documents sont toujours séparés car le BPU a une valeur contractuelle alors que le DQE ne donne qu’un estimatif des volumes. Les acheteurs ne souhaitent pas intégrer ces volumétries dans un document contractuel.

Dans quels types de marchés et activités est utilisé le BPU ?

Comme dit précédemment, le BPU est utilisé dans les marchés à bons de commande, que vous pouvez retrouver également sous le nom de « marché à prix unitaires ». Ce type de marché s’appuie sur les prix unitaires de chaque élément décrit dans le CCTP. Le montant du marché quant à lui dépendra des quantités réalisées à la fin du marché.

Les prix unitaires sont listés dans le BPU. Dès que le donneur d’ordre aura besoin d’un nouveau service/produit il commandera les quantités nécessaires sur la base des prix du BPU. Ce sont les prix unitaires du BPU qui seront pris en compte dans la facturation.

Nous retrouvons souvent le BPU dans les marchés publics travaux/bâtiment mais également dans des prestations de nettoyage, Gardiennage/sécurité, des prestations d’agence digitale ou de communication, etc.

Que doit contenir le BPU par rapport à votre DPGF ?

Dans certains marchés, un simple BPU vous sera demandé. Cette section de l’article ne vous concerne pas si vous êtes dans ce cas. Il vous suffira d’indiquer au BPU l’ensemble des produits/services demandés et les prix associés. En revanche, si vous répondez à un marché qui impose une offre en DPGF et un BPU en complément, le passage qui suit mérite d’être lu attentivement :

Dans ce cas, en plus des produits/services complémentaires et spécifiques au marché, le BPU doit également faire apparaitre l’ensemble des produits/services présents dans votre DPGF. En effet, si le forfait a été consommé totalement via le DPGF, et que le donneur d’ordre souhaite des compléments pour la réalisation du marché, il commandera des quantités supplémentaires via le BPU.

Pour les mêmes produits/services, notre préconisation est de garder les mêmes prix inscris au DPGF dans votre BPU. Même si vous n’avez pas de certitude sur la volumétrie. En effet, les acheteurs n’apprécient pas d’avoir un BPU au-dessus des prix de la DPGF. Cela donne l’impression que la société souhaite se « rattraper » sur les prix du BPU. Si vous souhaitez tout de même modifier les prix de votre BPU à la hausse par rapport à votre DGPF, vous devez préparer vos arguments. Car il est fort probable que l’acheteur public vous posera des questions sur ce sujet.

Pour des produits/services complémentaires ou spécifiques qui ne sont pas présents dans la DPGF, vous pouvez indiquer les prix que vous voulez. Cela ne posera pas de problème car il n’y a pas de prix référence sur la DPGF.

Pour conclure, il faut toujours garder en tête d’avoir une cohérence entre une DPGF et un BPU, même s’il s’agit de deux documents différents.

Modèle DPGF travaux/bâtiment

Ce modèle de DPGF vous accompagnera dans toutes vos réponses aux appels d’offres

Il couvre les métiers ci-dessous:

✅ Corps d’état architecturaux 

✅ Courants forts courants faibles (CFO CFA)

✅ Plomberie

✅ Chauffage, ventilation et climatisation (CVC)

Comment se présente un BPU ?

Si l’acheteur ne fournit pas de bordereau de prix unitaires, pas d’inquiétude, il sera très facile de faire un document par vos propres moyens. Le BPU est un simple tableau, qui liste l’ensemble des produits ou services ainsi que les prix unitaires associés (avec l’unité de mesure).

Ci-après nous vous donnons deux exemples de BPU. Le premier dans les travaux et le second dans les prestations de nettoyage.

Exemple de BPU Nettoyage

Sur une prestation de nettoyage, dans votre BPU vous pouvez lister le taux horaire de vos ressources lors des interventions. Les prix doivent tenir compte des frais de déplacement et de tous les frais annexes. Par exemple :

  • Ouvrier Nettoyeur : 19€ HT/ heure
  • Laveur de vitre : 24€ HT/heure

Vous devez également préciser la différence des taux horaires (majorations) selon les périodes d’intervention :

  • La journée et la majoration de nuit
  • En semaine, le weekend et les jours fériés

Vous avez aussi la possibilité d’indiquer les prix de vos prestations via des unités autres que celle de l’heure travaillée. Par exemple :

  • Shampooinage et traitement antistatique et anti-acarien sol moquette : 0,687€ HT/m²
  • Ramassage des papiers et des détritus : 0,008€ HT/m²
  • Nettoyage des radiateurs ou des convecteurs : 0,640€ HT/m²

De manière générale l’acheteur vous imposera un cadre de BPU à compléter et le taux horaire sera le plus souvent choisi.

Exemple de BPU Travaux

Pour des prestations de travaux, nous vous invitons à lister les taux horaires de vos ressources :

  • Plombier : 45€ HT/ Heure
  • Electricien bâtiment : 50€ HT / Heure

Vous pouvez aussi faire un chiffrage avec l’intitulé de vos prestations. Par exemple pour une prestation d’électricité ou de plomberie vous pouvez faire apparaitre les lignes suivantes :

  • Prix d’un passage de mise en sécurité – intervention sous 1h : 55€ HT / heure
  • Prix d’un passage de mise en sécurité – intervention sous 4h : 50€ HT / heure

Comme pour le BPU Nettoyage, n’oubliez pas d’indiquer les majorations pour le soir, les weekends et les jours fériés.

Si vous avez des prestations particulières qui ne sont pas présentes dans le DPGF, vous pouvez les rajouter à votre BPU. Pendant la durée du contrat, le donneur d’ordre pourrait être intéressé par une de vos prestations même si elle n’était pas initialement prévue au marché via le DPGF.

 

Si vous avez des questions sur la construction de votre BPU, vous pouvez nous contacter pour échanger sur le sujet.

autres articles qui devraient vous intéresser